Site icon Solidarity Covid – Expats in China

Point du 25/11

Plusieurs raisons de croire que Pékin ne prendra pas le chemin de Shanghai au printemps.
1) le dépistage normalisé déjà en place au moment de l’outbreak, maintenant si ce sont des personnes âgées peu mobiles qui ont été touchées dans des maisons de repos (un 4ème décès à pékin le 23/11), il se peut qu’outre être moins bien vaccinées, elles se soient testées moins souvent que la population active… en tout cas la croissance reste forte mais pas de forme exponentielle comme à Shanghai au printemps.
2) la diffusion par district : Chaoyang le principal district touché représente 50% des nouveaux cas de Pékin sur 4 jours, on en était à 39% sur Pudong au pic de l’incidence. Ailleurs aussi on a ce phénomène de concentration avec 4 provinces à plus de 1000 cas, et 28 villes à plus de 100 cas / jour. C’est Chongqing qui est le plus inquiétant avec forte croissance et très large diffusion en termes de district.

Quitter la version mobile